Eschaton—Fondation Anselm Kiefer

Biographie

Photo: Barbara Klemm

Né en 1945 à Donaueschingen, en Allemagne, Anselm Kiefer est l'un des artistes les plus influents et les plus novateurs de notre époque. Ses œuvres figurent dans les collections de musées du monde entier et dans d'innombrables collections privées. Au cours d'une carrière qui s'étend sur plus de cinq décennies, ses œuvres ont été présentées dans des centaines d'expositions individuelles et collectives. La pratique artistique de Kiefer intègre divers médias, dont la peinture, la sculpture, la photographie, le cinéma, la création de livres, les oeuvres in-situ, ainsi que l'architecture. Son art et ses écrits explorent la condition humaine et la nature cyclique de l'histoire à travers un large éventail de thèmes et de motifs tirés et inspirés par la littérature et la poésie, la politique, la religion, la science et la philosophie.

Photo: Barbara Klemm

1945

Anselm Kiefer naît le 8 mars à Donaueschingen dans le Bade-Wurtemberg où il passe ses premières années chez ses grands-parents.

1951

Il rejoint ses parents à Ottersdorf.

1966

Kiefer passe trois semaines au couvent Sainte-Marie de la Tourette à Eveux où il fait l‘expérience de la vie religieuse des Dominicains. Le couvent construit entre 1953 et 1960 par Le Corbusier lui fait découvrir « la spiritualité du béton ». Après un an d’études de droit et de langues romanes à l’Université de Fribourg-en-Brisgau, il entre à l’école des beaux-arts et débute sa formation artistique auprès de Peter Dreher.

1968

Kiefer installe à Karlsruhe son premier atelier.

1969

Il poursuit ses études à la Staatliche Akademie der Bildenden Künste à Karlsruhe auprès de Horst Antes et réalise, en France, en Italie et en Suisse, l’action Besetzungen (Occupations) dans laquelle il parodie le salut hitlérien vêtu de l’uniforme militaire de son père. Il entame ainsi un travail sur la mémoire de la guerre et du nazisme afin de rompre le silence imposé sur le passé récent et une interrogation sur son identité d’Allemand, sa culture et son histoire.

1970

Première exposition personnelle, à la Galerie am Kaiserplatz de Karlsruhe.

1971

Kiefer s’installe dans une ancienne école dans l’Odenwald à Walldürn-Hornbach.

Il rend visite à Joseph Beuys alors professeur à la Kunstakademie de Düsseldorf, lui montre ses oeuvres et prend part à des performances organisées par Beuys.

1973

Il commence une série d’œuvres qui évoquent L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner.

1975

Kiefer introduit le plomb comme matériau dans son travail.

1977

Exposition Anselm Kiefer - Peintures et livres, Kunsthalle, Berne.

L’utilisation du plomb devient peu à peu un élément caractéristique de l’oeuvre de Kiefer.

1980

Anselm Kiefer et Georg Baselitz représentent l’Allemagne à la 39 e Biennale de Venise. Kiefer montre une série de livres, réalisés de 1970 à 1978, et plusieurs tableaux sous le titre Verbrennen, verholzen, versenken, versanden (Brûler, lignifier, couler, ensabler).

1981

L’artiste introduit dans son travail des architectures du IIIe Reich, vidées de toute substance et grandeur.

Première exposition aux Etats-Unis à la Galerie Marian Goodman, New York.

1982

Exposition Anselm Kiefer - Peintures et livres, Whitechapel Gallery, Londres.

1984

Premier voyage en Israël. Anselm Kiefer introduit dans son œuvre les thèmes issus de la mythologie et de l’histoire des civilisations égyptiennes et mésopotamiennes antérieures à l’ère chrétienne.

Exposition itinérante Anselm Kiefer, Städtische Kunsthalle, Düsseldorf ; Musée d’art moderne de la Ville de Paris ; The Israel Museum, Jérusalem.

Exposition Anselm Kiefer – Peintures 1983-1984 CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux.

1985

L’artiste achète une partie du plomb de la toiture de la cathédrale de Cologne lors de sa réfection, qu’il utilise notamment pour la réalisation de la sculpture Mésopotamie – La papesse.

Le plomb devient un matériau de prédilection.

1988

Kiefer représente l’Allemagne à la 19 e Biennale de Sao Paulo, ville où il prend de nombreuses photographies de gratte-ciels. Il s’en sert par la suite de support pour sa série Lilith.

Une exposition monographique lui est consacrée aux États-Unis : The Art Institute of Chicago, Philadelphia Museum of Art, Museum of Contemporary Art, Los Angeles et Museum of Modern Art, New York.

1989

Il achète une ancienne briqueterie à Höpfingen, dans l‘Odenwald, qu’il transforme en installation artistique à grande échelle.

1990

Deuxième voyage en Israël. La Kabbale devient une source d’inspiration privilégiée.

Exposition Anselm Kiefer - Livres 1969-1990, Kunsthalle, Tübingen; Kunstverein, Munich ; Kunsthaus, Zurich.

1991

Voyage au Mexique, au Guatemala, en Corée et au Japon.

1992

Voyage aux États-Unis, en Thaïlande, en Australie et en Indonésie.

Kiefer quitte l’Allemagne pour s’installer à Barjac dans le Gard dans une ancienne magnanerie.

1993

Voyage en Inde, en Chine, au Pakistan, au Népal, et à nouveau au Japon.

Exposition itinérante au Japon : Anselm Kiefer - Melancholia, Sezon Museum of Art, Tokyo, Kyoto National Museum of Art, Kyoto ; Hiroshima Museum of Contemporary Art, Hiroshima.

1995

Découverte du philosophe anglais Robert Fludd et introduction dans son œuvre de thématiques cosmiques, du rapport entre le macrocosme et le microcosme.

1996

Deuxième voyage en Inde, puis au Maroc et en Égypte. Kiefer commence la série d’œuvres intitulée Je porte toutes les Indes dans ma main.

1997

De juin à novembre, le Museo Correr de Venise présente la rétrospective Anselm Kiefer : Himmel – Erde (Anselm Kiefer : Ciel – Terre).

1998

Le Metropolitan Museum de New York acquiert et expose cinquante-quatre œuvres sur papier : Anselm Kiefer. Works on Paper, 1969-1993.

2003

Kiefer conçoit les décors et les costumes de la tragédie de Sophocle, Œdipe à Colone, pour le Burgtheater de Vienne et ceux pour Elektra de Richard Strauss au Teatro di San Carlo de Naples.

2005

Exposition itinérante Anselm Kiefer. Heaven and Earth, Modern Art Museum of Fort Worth, Texas ; Musée d’art contemporain de Montréal, Canada ; The Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, DC et San Francisco Museum of Modern Art, San Francisco.

2007

Kiefer inaugure la première édition de Monumenta au Grand Palais, Paris avec un travail qui rend hommage aux poètes Ingeborg Bachmann et Paul Celan mais également à Céline.

Il installe deux nouveaux ateliers, l’un dans le Marais, à Paris, et l’autre à Croissy-Beaubourg, en région parisienne.

En octobre trois de ses œuvres (le tableau Athanor et les deux sculptures Danaé et Hortus conclusus) entrent dans les collections du musée du Louvre. Danaé et Hortus Conclusus—are acquired by the Musée du Louvre, Paris

2009

A l'occasion des célébrations de ses vingt ans, l'Opéra Bastille commande à Kiefer la conception d'un spectacle musical intitulé Am Anfang, d’après des textes bibliques de l'Ancien Testament. Il en réalise le concept, la mise en scène, les décors ainsi que les costumes.

2010

Il est nommé titulaire de la Chaire de création artistique du Collège de France à Paris.

2014

La Royal Academy of Arts de Londres consacre une rétrospective à son travail.

2015

Expositions rétrospectives Anselm Kiefer au Centre Pompidou et Anselm Kiefer, L’alchimie du livre à la Bibliothèque nationale de France, Paris, première exposition en France consacrée à ses livres allant de 1969 à 2015.

2016

Exposition rétrospective Anselm Kiefer - Les xylographies, Albertina, Vienne

2017

À l'occasion du centenaire de la mort d‘Auguste Rodin, le Musée Rodin à Paris et la Barnes Foundation à Philadelphie présentent l’exposition Kiefer – Rodin. Kiefer crée des livres, des vitrines et des peintures inspirés de l’œuvre d’Auguste Rodin et de son livre «Les Cathédrales de France».

2018

Uraeus, la première sculpture d‘Anselm Kiefer dans l’espace public aux États-Unis est installée temporairement devant le Rockefeller Center à New York

2019

Exposition itinérante Anselm Kiefer. Livres et xylographies à la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature à Montricher en Suisse, puis au Musée Astrup Fearnley à Oslo.

2020

Des oeuvres d'Anselm Kiefer et du compositeur Pascal Dusapin sont installées de manière permanente au Panthéon à Paris, à la commande du Président Emmanuel Macron.

2021

Le Grand Palais Éphémère à Paris présente Pour Paul Celan,une exposition personnelle qui se veut un hommage à l'un des poètes préférés de l’artiste.

2022

Un nouveau corpus d'œuvres est présenté dans le cadre de l'exposition Anselm Kiefer Questi scritti, quando verranno bruciati, daranno finalmente un po' di luce (Andrea Emo), au Palais des Doges de Venise. La Fondazione Musei Civici di Venezia (MUVE) a invité Kiefer à créer une installation de peintures in situ en dialogue avec la Sala dello Scrutinio du Palais des Doges et avec l'histoire de Venise.

La Fondation Eschaton-Anselm Kiefer à Barjac, France, ouvre au public.